Les aménagements pour notre avifaune continuent en cette belle propriété, dont les propriétaires sont des amoureux des oiseaux.

Après la pose d’un nichoir à Faucons crécerelles fin 2020, on continue cette fois avec des nichoirs pour rapaces nocturnes dont un pour l’Effraies des clochers et un autre pour la Chevêche d’Athéna.

By Bruno Marchal
Président de Plumalia ASBL
Textes et photos protégés par la réglementation en vigueur.

Dans la charpente de ce grand abri pour le bois de chauffage, viendra s’accrocher un nichoir à Effraies des clochers.
Le nichoir à hirondelles sera déplacé.
Pour cette dernière espèce, on attend les observations de ce printemps pour vérifier l’opportunité de croire en celui-ci… À suivre.
La caisse composée de ses 5 côtés est accrochée sur la ferme en bois de la charpente mais sans la chicane intérieure, ni la face avant afin d’alléger son poids au maximum et ainsi faciliter sa mise en place en hauteur.
Le nichoir a quand même des dimensions conséquentes, environ un mètre sur 50cm, sur 50cm. Il est réalisé dans un panneau complet d’un panneau marin de 244cm X 122cm.
Voir pour sa réalisation ici.
La chicane est placée. Elle servira à conduire la chouette dans une sorte de couloir vers l’endroit le plus sombre du nichoir, la chambre de nidification.
Le trou d’envol sera placé à l’endroit étroit sur la droite.
Voici le moment du placement de la face avant. Une trappe se trouve à l’endroit de la chambre de nidification pour de temps en temps nettoyer le nichoir et voir ce qu’il s’y passe.
ATTENTION : Ne jamais ouvrir le nichoir en période de ponte et de couvaison des oeufs, les adultes abandonneront ceux-ci, sans aucune chance d’une deuxième nichée.
En effet, l’éducation des jeunes rapaces et surtout l’apprentissage à la chasse, demande trop de temps pour qu’ils soient autonomes à l’arrivée de l’hiver en commençant plus tard leur éducation.
Le fond du nichoir à l’emplacement de la chambre de nidification sera recouvert d’une couche de quelques centimètres de paille de lin. Elle isole du froid, elle permet une meilleure circulation du rapace sur surface plane et elle a un petit pouvoir anti-bactérien.
Voilà le nichoir prêt à accueillir une nouvelle famille d’Effraies des clochers.
Wait and see…
La construction d’un nichoir à Chevêches d’Athéna avait commencé dans la continuité de celui à effraies. Plus d’information sur sa construction ici,
Après avoir été vernis 2 fois et recouvert d’une couche bitumeuse (de récupération)…
… il a été accroché à environ 3m de hauteur dans un pommier. Le verger étant le biotope de prédilection de cette petite chouette.
On peut voir que le nichoir à Chevêche d’Athéna a été réalisé avec des matériaux de récupération.
Voici le biotope proposé aux Chevêches d’Athéna.
Le pourtour de la propriété est parcouru par une bande sauvage d’arbres et arbustes d’essences indigènes. 3 nichoirs à mésanges et 3 semi-ouverts y seront aussi placés dans la même journée.
Merci aux propriétaires pour l’amour qu’ils portent à notre environnement.
Avec un peu de patience, voici la récompense…

Photos protégées par la législation en vigueur.